Voyager en train au Myanmar, le « slow travel » par excellence

Lors de nos voyages, nous aimons par dessus tout, voyager de la même manière que les locaux. Voyager en train au Myanmar, s’est révélé être une expérience authentique…et lente ! Oui , l’expression « slow travel », littéralement « voyage lent » a pris tout son sens lors des trajets en train au Myanmar. Mais pour rien au monde, nous aurions troqué ces heures (parfois interminables) de trajet contre un autre type de transport.

Le train au Myanmar – infos et conseils

Avant d’envisager de voyager en train, nous allons vous aider à déchiffrer les panneaux d’affichages. Vous verrez par exemple : 6Dn, 7Up…euhh ok, c’est-à-dire ? Pour commencer, les numéros indiquent le numéro du train. Puis les lettres « Dn » signifient Down (descendre) et les lettres « Up » signifient Up (monter) tout simplement. Par exemple, sur le tableau d’affichage ci dessous, le train YangonBagan a un départ à 16h uniquement pour une arrivée à 9h30. Pour imaginer, up and down c’est la position des villes par rapport au nord (Up) et au sud (Down); Yangon est au sud, Bagan au Nord donc si vous voulez faire YangonBagan, il faut « monter » donc regarder les horaires des trains UP. A l’inverse, si vous voulez faire BaganYangon, il faudra « descendre » donc regarder les horaires des trains Down.

tableau d'affichage horaire de train voyager en train au Myanmar

✴ Les différentes classes de trains

Ensuite, il existe différentes types de classes. Nous les avons quasiment toutes testées :

  • la classe ordinaire : les sièges sont en bois. Pas hyper confort surtout lors de longs trajets.
  • la première classe : exactement comme la classe ordinaire, sauf qu’il y a une mousse sur l’assise des sièges en bois. A noter, que sous la chaleur écrasante du Myanmar, nous ne savons pas si la mousse est judicieuse : bonjour la transpiration !
  • la classe supérieure : les sièges sont rembourrés, inclinables et possèdent une housse la plupart du temps. L’état des sièges est très variable. Nous l’avons prise pour le trajet de Thazi à Kalaw et cela a été la rame la plus sale que nous ayons eue de nos voyages en train. Les fauteuils étaient défraîchis, cassés, il y avaient beaucoup de déchets et de crachats de bétel au sol sans compter la poussière. Autant vous dire, que pour de l’authentique nous avons été servis ! Mais ce fut le plus beau trajet au niveau des paysages !
  • la classe couchette standard : il s’agit d’une voiture-lit avec plusieurs compartiments de 4 ou 2 couchettes séparées par un couloir central. Il y a des toilettes et un lavabo au fond du couloir et le reste du train est accessible.
  • la classe couchette spéciale : une voiture-lit incluant ses propres toilettes avec 4 couchettes. Les sièges inférieurs se déplient pour faire une large couchette et il y a 2 couchettes au niveau supérieur. L’inconvénient de ce type de couchette est que le reste du train n’est pas accessible. Nous avons pris cette classe pour le trajet Yangon-Bagan.
image présentant les différentes classes de train au Myanmar

BON A SAVOIR︱Dans certains trains, il existe une partie restauration mais nous vous conseillons d’emporter à manger et à boire. Rassurez-vous, en cas d’oubli, il y a toujours des vendeurs à la sauvette ou sur les quais.

✴ Comment réserver ses billets de train

Il faut savoir que la réservation des billets s’ouvre 1 jour avant pour la classe ordinaire et 3 jours à l’avance pour les autres classes. Dans le cas où vous vous déplacez en personne à la gare, vous ne pourrez acheter que les billets qui sont ouverts à la réservation. Inutile donc d’aller à la gare 1 semaine à l’avance. De plus, les billets étant manuscrits, l’achat ne peut se faire qu’à la gare où le départ commence. Par exemple, si vous êtes à la gare de Yangon, vous ne pourrez pas acheter un billet de train Mandalay-Bagan en vue de la suite de votre voyage. Ceci étant dit, passons à la réservation des billets qui peut se faire de trois façons.

∼ Acheter les billets via une agence locale

Cette option peut être pratique si vous ne voulez pas le faire vous même. Par contre, l’agence prendra souvent une commission en plus de l’achat du billet.

∼ Faire une réservation sur le site 12Go.Asia

Ce site permet de réserver des moyens de locomotion en Asie du Sud-Est. Il faut savoir que l’entreprise de train Myanmar Railways fonctionne à l’ancienne, c’est-à-dire que tous les billets sont manuscrits. Par conséquent, si vous réservez votre train sur 12Go.Asia, vous n’aurez pas de billets électroniques. C’est juste une réservation car rien n’est informatisé !

Les billets doivent d’abord être confirmés (cela peut prendre 3 ou 4 jours). Ensuite le site vous enverra un mail vous informant que vous pouvez aller chercher vos billets manuscrits à telle adresse ou vous les faire déposer à votre hôtel. Dans ces cas là, anticipez la réservation de votre trajet de plusieurs jours ! Le prix sera aussi un peu plus élevé qu’à la gare. Tous les trajets ne sont pas regroupés sur le site car pour ce pays, c’est très récent. Nous vous conseillons alors vivement de consulter ce support FAQ concernant la réservation de billets de train pour le Myanmar via ce site.

∼ Se rendre directement au guichet

Pour nous, c’est la solution la plus simple ! D’ailleurs, c’est celle que nous utilisons toujours en voyage. Cela nous permet d’appréhender les lieux avant le départ et puis nous devons l’admettre, cela prend parfois la forme d’une mini-aventure comme ce jour là à Yangon. La gare centrale de Yangon est imposante avec son mélange de styles, on ne peut pas la louper ! Ici, il est possible d’acheter les billets uniquement pour les départs le jour même.

gare centrale de Yangon au Myanmar

Nous voulions acheter nos billets à l’avance pour Bagan parce que nous souhaitions une couchette (prise souvent d’assaut). Et là, honnêtement, nous avons mis du temps à trouver ! Nous avons fait le tour du monde sans téléphone rappelons-le sinon merci Google. Les guichets sont situés en dehors de la gare centrale, face à l’entrée de la Sakura Tower sur la route Bo Gyoke. Il y a des restaurants à l’entrée, ce qui nous a induit en erreur. Mais derrière cette façade de restos, se trouvent les guichets. C’est ici même à Yangon que se réservent les billets entre 1 à 3 jours à l’avance. Et nous voilà, tenant fièrement dans la main nos billets pour Bagan après une bonne heure à rechercher le fameux guichet 12 !

BON A SAVOIR︱Depuis 2014, les étrangers payent le même prix que les locaux pour les billets de train. Les kyats ont remplacé les dollars, pour notre plus grand bonheur ! Le passeport est obligatoire pour réserver un billet de train pour voyager au Myanmar.

entrée bis de la gare de Yangon

Pourquoi le « slow travel » ?

Voyager en train au Myanmar prend du temps, beaucoup de temps ! Par exemple, le trajet Yangon-Bagan a mis 18h ! Ou encore celui de Thazi à Kalaw qui pour 100km met 7h30. Le train doit avancer à 15km/h je pense. Pas pour rien, qu’il est surnommé le « slow train to Thazi ». Néanmoins, nous avons adoré ce moyen de transport lors de notre voyage au Myanmar, et nous l’avons privilégié à chaque fois. Bien sûr, nous avons consommé les 28 jours de notre visa alors nous nous sommes permis de voyager de cette manière. En tout cas, vous serez prévenus ! Les trajets en train sont longs, très longs !

image en noir et blanc de la gare de thazi au Myanmar

Pourquoi avons-nous choisi de voyager en train au Myanmar ?

Ce type de voyage permet d’apprécier le pays dans sa forme la plus véritable. Le train nous a fait découvrir des paysages grandioses, des villages reculés dans la campagne profonde du Myanmar. Et puis, c’est la vie locale birmane qui s’est écoulée paisiblement devant nos yeux : la vraie, l’authentique. Sur les quais, les birmans s’agitent à l’arrivée du train, ils courent, passent les bagages par les fenêtres tandis que les vendeurs ambulants s’agitent pour venir nous vendre des boissons, fruits et autres nourritures à grignoter. On nous a souvent demandé de prendre des photos avec nous, dans les endroits peu habitués à recevoir des voyageurs. Dans le train, les regards curieux se posaient sur nous, les sourires laissaient place à des échanges.

Et puis, il y a des trajets mémorables comme celui de Yangon-Bagan, où le train s’est soulevé d’un côté durant la nuit. On a échappé de peu à un accident, soyons honnêtes ! Les lignes ne sont pas toujours en bon état, loin de là, tout comme les trains souvent sales et décrépis. Quoique nous avons eu la chance de faire le trajet Mandalay-Thazi dans une rame datant de 2016 ! Le grand luxe, propre et avec un service de café/thé à bord. Même si nous avons apprécié ce trajet de 2H30, nous avons aimé tout autant si ce n’est plus les autres.

femme birmane portant un longyi au milieu de champ voyager en train au Myanmar

✴ Une réalité parfois difficile

Prendre le train, c’est aussi faire face à la réalité du pays : des maisons pauvres, parfois ressemblant à celles des bidonvilles et une pollution omniprésente. Lors d’un trajet, les rails étaient recouverts de détritus où un chien était à peine visible…des enfants jouaient aussi au milieu…ces instants éphémères devant nos yeux, nous ont serré le coeur à maintes reprises…mais les sourires et les « hellos » des birmans nous l’ont réchauffé.

maison en toit de feuilles de palmiers voyager en train au Myanmar
rail de trains entièrement recouvert de déchets article voyager en train au Myanmar

Pour conclure, voyager en train au Myanmar est une expérience à part entière que nous sommes prêts à refaire les yeux fermés ! Nous avons toujours préféré voir moins mais mieux ! Nous n’aimons pas nous presser et on peut dire que pour le coup, nous avons été servis !

➳ Etes-vous adeptes du « slow travel » ? Ou préférez-vous les moyens de transports plus rapides ? Il y a bien sûr d’autres moyens de locomotion au Myanmar que vous pouvez découvrir dans notre guide pratique.

signature animée blog de voyage tour du monde des loulous

Avez-vous aimé cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
  • Ruiz
    16 juin 2022

    Quelle expérience et laisser lec temps couler doucement qui n en rêve pas ?

    • Les Loulous
      17 juin 2022

      Laissez le temps s’écouler…c’est tout à fait ça ! Voyager de cette manière est vraiment une de nos préférées d’autant plus quand nous sommes entourés de locaux. Et puis, visiter le Myanmar est l’occasion de sortir des entiers battus. Vraiment, nous vous le conseillons !