La route 66 vous fait secrètement rêver tout comme ces immenses artères à perte de vue ? Vous voulez découvrir les paysages américains au volant d’un bolide, vous arrêter dormir dans des motels et manger des hamburgers dans des « dinners » ? Bref, vous avez envie d’un road trip en Amérique mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Pas de panique, louer une voiture aux USA est beaucoup plus facile qu’on ne le pense. De la réservation au comptoir du loueur puis au parking, nous vous expliquons tout en détail pour que votre rêve puisse enfin devenir une réalité.


Louer une voiture aux USA – Sommaire

➳ . Quelles conditions pour louer une voiture aux USA ?

1. Cas particuliers des cartes bancaires

2. A quel moment faire la location ?

3. Quelle agence choisir pour louer une voiture aux USA ?

4. Quel type de voiture choisir ?

Et au comptoir, ça se passe comment alors ?

Louer une voiture aux Usa : conducteur secondaire, faut-il payer ?

Frais d’abandon « drop-off » et de retard

Option GPS : bonne ou mauvaise idée ?

Plein d’essence ou pas ?

Les assurances sont-elles toutes nécessaires ?

L’étape de la récupération au parking


Quelles conditions pour louer une voiture aux USA ?

Finalement, c’est assez simple puisqu’il y a seulement 4 conditions à remplir pour le futur conducteur :

  • Avoir au moins 21 ans. Seule la compagnie Hertz accepte les conducteurs à partir de 20 ans. Il faut savoir que si vous avez entre 21 et 25 ans, vous paierez une taxe journalière « jeune conducteur » auprès du loueur.
  • Avoir son permis national valide. Evidemment, il faut présenter son permis à l’agence de location sans cela vous ne pourrez pas louer de véhicule. Il est obligatoire. Soulignons, que le permis international n’est pas toujours réclamé mais nous vous conseillons de le présenter quand même. En France, la démarche est gratuite auprès de l’ANTS. Valable 3 ans, c’est un indispensable selon nous, si vous voulez louer un véhicule lors de vos voyages (et pas uniquement aux USA).
  • Présenter son passeport (celui du conducteur principal et ceux des conducteurs secondaires, s’il y en a).
  • Avoir une carte bancaire qui servira d’empreinte pour la caution. Attention, si vous réservez par internet, il faudra présenter la même carte bancaire au guichet du loueur que celle ayant servi pour effectuer la réservation. La CB doit aussi être au même nom que le conducteur principal.

BON A SAVOIR︱Si vous restez plus de 3 mois, votre permis français ne sera plus valide pour conduire. Il faudra donc obligatoirement avoir le permis américain.

✴ Cas particuliers des cartes bancaires

BON A SAVOIR︱En France, nous utilisons principalement des cartes bancaires « débit » (debit card) alors qu’aux USA, ce sont principalement des CB « credit » (credit card). En fonction des loueurs et des régions, il se peut que votre debit card soient refusée (et donc que vous ne puissiez pas louer le véhicule) car certains n’acceptent que des « credit card ». Personnellement, n’ayant que des debit card (VISA et MASTERCARD), nous avons donc décidé de louer notre voiture auprès de la compagnie AVIS. Tout comme Alamo, ou Sixt, elle accepte aussi les deux types de cartes bancaires (credit et debit card). Par contre, avec ce type de carte, il faudra présenter obligatoirement votre billet d’avion retour au guichet.

Attention également au point suivant ! Lisez bien les conditions applicables à l’âge et à la politique des cartes bancaires du loueur et du lieu. En effet, en fonction de votre âge et/ou du type de véhicule choisi, la debit card sera refusée. En voici un exemple chez le loueur AVIS.

✴ A quel moment faire la location ?

Alors, de quelle team faites-vous partie : dernière minute ou super organisée ? Ici, pour le coup, nous vous conseillons la dernière. Pourquoi ? Parce qu’en anticipant la location de votre voiture, vous paierez moins cher ! Ehh oui, de la même manière que la résa d’un vol, plus vous réservez à l’avance, plus vous aurez des tarifs avantageux. Ainsi, nous avons booké la réservation 4 mois avant de partir pour New York. Cela nous a permis de choisir le véhicule, le type d’assurances, et d’avoir un tarif raisonnable (surtout après nouvel an !). A titre informatif, nous avons payé 319€ en 2019 pour 6 jours de location hors services optionnels. Il est bien sûr possible de louer directement en arrivant dans le pays mais les prix seront plus élevés et les catégories de voitures restreintes. Petit conseil : assurez-vous que la location comprend aussi le kilométrage illimité !

comment louer une voiture aux usa

✴ Quelle agence choisir pour louer une voiture aux USA ?

Le plus sûr est de louer le véhicule auprès d’une agence fiable jouissant d’une bonne réputation. Pour cela, nous pouvons en citer quelques unes comme Avis, Hertz, Alamo, Budget, Entreprise ou encore Dollar. Nous avons déjà loué des voitures à Malte et au Pérou et à chaque fois, nous traitons directement avec l’agence. Bien sûr, vous pouvez aussi réserver via des intermédiaires type RentalCars mais le prix sera un peu plus élevé. Enfin le secret pour avoir un bon prix, est de com-pa-rer !!

BON A SAVOIRLa compagnie Sixt applique des restrictions territoriales lors d’une location aux USA dont voici la liste. Elle considère chaque état des US comme des « pays ». Cela induit qu’en fonction du lieu de location, vous ne pourrez aller que dans certains états limitrophes. À titre d’exemple, si vous louez une voiture dans l’état de New York (comme nous l’avons fait), Sixt vous autorise à circuler dans ces états : Connecticut, Delaware, Florida, Georgia, Maine, Maryland, Massachusetts, New Hampshire, New Jersey, North Carolina, Pennsylvania, Rhode Island, South Carolina, Vermont, Virginia, Washington D.C., West Virginia. Si vous sortez de ces zones « territoriales », une taxe journalière par miles parcouru s’appliquera. A noter que ces restrictions ne s’appliquent pas dans le cadre d’une location aller simple.

✴ Quel type de voiture choisir ?

A la base, nous avions loué une Ford Fiesta, mais nous avons eu la surprise d’être « surclassé » avec une Mazda rouge éclatante. Nous ne voulions pas louer de SUV ou de 4×4 car notre but était simplement d’aller voir les chutes du Niagara via des routes asphaltées. En fait, le type de véhicule va dépendre du road trip que vous envisagez. Sachez qu’il est possible de louer aussi un van ou un camping-car. Les seuls conseils que nous pouvons vous donner sont de penser au confort (conduite et passager) ainsi qu’à la grosseur du coffre. Ahh ! Autre petite info, la plupart des voitures ont une boîte automatique. Il n’y a quasiment pas de voitures avec une boîte manuelle comme chez nous.

louer une voiture aux USA quel loueur de voiture choisir aux USA

Et au comptoir, ça se passe comment alors ?

Ok ! Super ! Vous avez booké votre voiture, vous voilà sur place et vous avez hâte de commencer votre road trip ! On vous comprend…mais avant il y a quelques détails importants auxquels il faut prêter attention lorsque vous êtes au comptoir du loueur. Pour l’avoir vécu à chaque fois, le vendeur va vouloir vous vendre tout un tas d’options : GPS, assurance, essence…beaucoup ne sont pas utiles et croyez-nous, vous économiserez des dizaines de dollars ! Et puis, parce que nous nous sommes faits avoir, nous partageons avec vous ce retour d’expérience. Ayez aussi en tête que tous les prix proposés seront hors taxes (chaque état/ville ayant son propre montant de « State Sales Tax »).

✴ Louer une voiture aux Usa : conducteur secondaire, faut-il payer ?

La plupart du temps, des frais supplémentaires s’appliquent si vous rajoutez un conducteur secondaire. Et puis, ceux-ci varient en fonction des états et du loueur. Chez Avis, nous avons payé 3$/jour dans l’état de New-York mais cela peut monter jusqu’à 13$/jour ailleurs. Quand on se relaye pour conduire sur de longues distances, c’est toujours plus confortable, d’où cette option souscrite.

Mais ce que nous ne savions pas, c’est que la plupart des compagnies de location inclut gratuitement les conjoints et les partenaires de vie. Il suffit juste d’avoir plus de 25 ans et un permis valide. Nous aurions pu économiser environ 20$ mais le loueur s’est bien gardé de nous en informer…Ahah on s’est fait bernés comme des bleus ! Alors, pour ne pas vous faire avoir comme nous, voici aussi les autres cas d’éxonération de cette taxe chez AVIS. Regardez bien cette clause dans les conditions de location des entreprises de location.

LEXIQUE UTILE« Do you want to add an additional driver ? » « Yes, my husband/wife/spouse will drive the car too. Are spouses included as additionnal drivers without extra fees ? » : Voulez-vous ajouter un conducteur secondaire ? Oui, mon mari/femme/conjoint conduira aussi la voiture. Est-ce que les conjoints sont inclus sans supplément comme conducteur secondaire ? De ce fait, vous montrerez au loueur que vous connaissez leurs conditions, donc inutile d’essayer de vous vendre une option gratuite.

✴ Frais d’abandon « drop-off » et de retard

Les frais d’abandon sont des frais qui seront comptabilisés si vous rendez la voiture dans une autre agence de location (du même réseau). Par exemple, vous louez à New York, vous la rendez à Washington. Renseignez-vous bien du montant de ceux-là car ils sont souvent élevés. Ils feront donc grimper votre budget « location ». Si votre voyage vous le permet, louez et rendez la voiture au même endroit.

De même, si pour une raison X vous ne rapportez pas la voiture au créneau horaire ou au jour prévu, des frais de retard s’appliqueront. Là encore, il faut en connaître le montant car cela peuvent vite chiffrer !

✴ Option GPS : bonne ou mauvaise idée ?

Clairement, il est inutile de souscrire à cette option. Gardez votre argent ! Au mieux, vous emportez votre propre GPS avec carte USA intégrée ou alors vous utilisez une application. Comment sommes-nous sortis de NYC sans encombres ? Merci Maps.me ! Cette application, totalement gratuite, peut être utilisée hors connexion à condition d’avoir chargé les cartes au préalable. Donc avant de partir, nous avions simplement chargé l’intégralité de l’état de New-York. Elle est disponible sur IOS et Android. Pensez aussi à prendre votre chargeur allume-cigare ! Les prises 12V sont les mêmes que chez nous et il vous sera d’une grande utilité !

gps information pratique pour faire une location de voiture aux USA

✴ Plein d’essence ou pas ?

Qui dit louer une voiture aux USA, dit louer une voiture avec le plein. Lors de la procédure pour récupérer le véhicule, le vendeur vous demandera quelle option vous souhaitez pour le retour : réservoir vide ou plein.

Le réservoir vide signifie que vous pouvez rendre la voiture peu importe le niveau de carburant restant. Le loueur se chargera ensuite de refaire le plein. Cette option sera pratique mais pas du tout économique ! En effet, si vous ne voulez pas vous embêter à trouver une station avant de la ramener, vous pouvez. Mais la facture du plein sera très salée (taxes rajoutées au prix du gallon bien sûr) !

LEXIQUE UTILE« Do you want us to refill it for you ? » « Yes, you can refill it » : Voulez-vous que nous remplissions (le réservoir) pour vous ? Oui, vous pouvez le remplir.

Le réservoir plein signifie que vous devrez vous-même faire le plein avant de rendre la voiture. Un conseil, prenez celle-ci, au moins vous paierez le gallon au prix à la pompe et rien de plus.

LEXIQUE UTILE« Do you want to return it to us with a full tank of gas ? » « Yes, we’ll return filled » : Voulez-vous nous la retourner avec le réservoir d’essence plein ? Oui, nous la rendrons avec le réservoir plein. « Gas » aux USA signifiant essence.

✴ Les assurances sont-elles toutes nécessaires ?

Cette partie est vraiment la plus importante à prendre en compte. Il ne faut surtout pas la négliger. Nous savons tous que les frais médicaux aux USA sont hyper chers alors imaginez si vous avez un accident avec des blessés ou des morts !? Vous pourriez y laisser des dizaines, des centaines, voire des millions de dollars ! En France, nous avons des assurances pour l’habitation, la voiture…ehh bien là, c’est pareil ! Louer une voiture aux USA rime avec protection/assurances. Rassurez-vous la plupart des loueurs inclut une assurance mais la couverture est faible. Par conséquent, il faudra prévoir un p’tit budget supplémentaire pour mieux vous couvrir. Nous avons donc détaillé dans le tableau ci-dessous le type d’assurances que le loueur pourra vous proposer et leur importance. A vous de choisir ensuite…

Tableau comparatif assurances

Nom de l’assurance A quoi ça sert ? Importante ?

LI (Liability Insurance)
ou TPL (Third Party Liability)

C’est l’assurance responsabilité civile de base. Couverture minimale à hauteur de 5000 $.


OBLIGATOIRE.

Elle est directement incluse dans le tarif de location et donc dans le contrat.



LIS (Liability Insurance Supplement)
ou SLI (Supplemental Liability Insurance)
ou EP (Extended Protection)
ou ALI (Additional Liability Insurance)



C’est une assurance responsabilité civile complémentaire.
Elle protège le conducteur principal et le(s) conducteur(s) autorisé(s) contre les réclamations d’automobiles tierces jusqu’à 1 000 000 $ ou 2 000 000 $ selon la juridiction de location pour les dommages corporels, le décès ou des dommages matériels pour chaque accident. En gros, c’est une protection si les victimes d’un accident dont vous êtes responsable portent plainte contre vous.

OPTIONNELLE MAIS INDISPENSABLE.
LDW (Loss Damage Waiver) ou CDW (Collision Damage Waiver)

C’est une assurance complémentaire qui prend en charge les frais si le véhicule loué est endommagé (accident, vandalisme).
L’assurance TP (Theft Protection) inclut dedans couvre aussi les frais si le véhicule est volé.


OPTIONNELLE MAIS INDISPENSABLE.
Il faut vérifier le montant de la prise en charge des frais et s’il y a une franchise ou non.


PEP (Personal Effects Protection) ou PEC (Personal Effects Coverage)


C’est une assurance qui couvre les effets personnels du conducteur et des passagers contre les vols et les dommages effectués à ceux-ci au sein du véhicule.

OPTIONNELLE
PAS FORCÉMENT UTILE

PAI (Personal Accident Insurance)


C’est une sorte de couverture médicale pour le conducteur et les passagers.



OPTIONNELLE
PAS FORCÉMENT UTILE.
Les frais médicaux étant très élevés aux USA, vérifiez le montant de la couverture.


Roadside Assistance


C’est l’équivalent d’un service de dépannage spécialisé. Il peut être utilisé si vous êtes en rade de batterie, d’essence, si vous avez un pneu crevé ou encore si vous avez laissé les clés à l’intérieur du véhicule et qu’il est verrouillé.
Cette assistance routière peut venir vous réparer sur place, si c’est nécessaire.
OPTIONNELLE
MAIS PAS UTILE.

Alors, quelles assurances souscrirent ?

Parfois, certaines assurances (LI, LIS, CDW) sont directement comprises dans les contrats de location mais pas toujours. Il est donc nécessaire de prendre le temps de bien regarder quels types d’assurances sont englobées dans le tarif. On le répète mais c’est important.

Si seule la LI est comprise, comptez un budget supplémentaire (forfait journalier) pour ajouter la LIS et la CDW. Lors de la réception du véhicule, le vendeur vous proposera toutes ces différentes options. Libre à vous de souscrire à ces assurances complémentaires ou non. Rien ne vous y oblige, il s’agit juste d’une sécurité.

Perso, nous avions souscrit à la PEP et PAI pour 3$/jour et pas aux autres ! Nous avions misé sur notre bonne étoile pour n’avoir aucun accident. Heureusement tout s’est bien passé, mais avec le recul, c’était du grand n’importe quoi ! Pris pour être appris alors ne faites pas comme nous.

BON A SAVOIR︱Les cartes bancaires possèdent aussi des assurances qui feront parfois doublon avec celles-ci. Les garanties ne sont pas les mêmes en fonction du type de carte (Visa, Gold, Mastercard…). Vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre mutuelle et de votre assureur classique (habitation et voiture) pour connaître la couverture de votre responsabilité civile et d’une location à l’étranger.

LEXIQUE UTILE« Do you want to add Collision Damage Waiver (CDW) for just X $ per day ? » « No thanks, my car insurance covers it » ou « Yes I get it » : Voulez-vous ajouter l’assurance CDW (la question sera la même pour les autres) pour seulement x dollars par jour ? Non merci, mon assurance voiture couvre les frais. Ou Oui, je la prends.

Louer une voiture aux USA : l’étape de la récupération au parking

Maintenant que vous avez votre véhicule, que tous les papiers sont signés, il ne manque plus qu’à la récupérer. Vous trépignez de plus en plus car le moment de prendre la route se rapproche mais…il faut encore accomplir quelques vérifications :

  • Faire le tour du véhicule : noter toutes les rayures et prendre des photos. Inspecter la voiture intérieur/extérieur
  • Noter le nombre de kilomètres
  • Regarder si le réservoir d’essence est bien plein
  • Vérifier l’état et la pression des pneus
  • S’assurer qu’il y a le manuel d’utilisation, la roue de secours et le double des clés

➳ Voilà ! Une fois tout ceci effectué, que l’aventure commence ! Finalement, louer une voiture aux USA est une démarche facile. Il y a simplement quelques petits points auxquels il faut prêter attention. N’hésitez pas à nous laisser un commentaire si vous avez besoin de plus d’infos ou à nous contacter.

Enfin, bien que nos autres conseils soient à votre disposition, nous vous invitons à compléter la lecture de cet article avec celui où nous vous expliquons les règles de bases de la conduite aux USA. Et pour les curieux, vous pouvez consulter nos aventures aux Etats-Unis.

signature animée blog de voyage tour du monde des loulous

Avez-vous aimé cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.