Comment louer un tuk tuk au Sri Lanka : tout ce qu’il faut savoir !

Conduire soi-même un tuk tuk est une expérience incroyable qui rendra votre voyage au Sri Lanka inoubliable ! Seulement deux pays autorisent les étrangers à conduire ce moyen de transport très prisés des locaux : l’Inde et le Sri Lanka. Alors si vous aussi, vous souhaitez voyager comme les locaux en tuk tuk, vous êtes au bon endroit. Fans de voyages atypiques, ou simples curieux, vous trouverez ici toutes les infos ainsi que nos conseils pour louer et conduire un tuk tuk au Sri Lanka.


Louer et conduire un tuk tuk au Sri Lanka – SOMMAIRE

1. Où louer un tuk tuk au Sri Lanka ?

2. Quels documents faut-il pour un louer un tuk tuk au Sri Lanka ?

3. Location d’un tuk tuk : combien ça coûte ?

4. L’assurance du tuk tuk : elle couvre quoi au juste ?

5. Louer un tuk tuk au Sri Lanka : la prise en charge

6. Louer un tuk tuk au Sri Lanka : la question des bagages et du nombre des personnes

7. Conduire un tuk tuk au Sri Lanka


Où louer un tuk tuk au Sri Lanka ?

Si vous voulez tenter l’aventure en 3 roues, alors c’est à Negombo qu’il faut vous rendre. Cette ville, située à environ 40 km de Colombo, est le lieu de concentration des loueurs de tuk tuk, plus précisément sur Lewis Place. C’est ici que vous trouverez votre bonheur. Des dizaines de loueurs sont présents sur cette avenue, vous ne pourrez pas les louper. Ensuite, à vous de faire jouer la concurrence pour trouver tuk tuk à votre pied. Mais globalement, ils appliquent à peu près les mêmes tarifs alors quelle agence choisir ?

Personnellement, nous avons opté pour ALMA TOURS gérée par Fernando. Non seulement cette entreprise fondée en 1983, est la plus ancienne mais elle jouit aussi d’une excellente réputation. Le détail qui a fini de nous convaincre ? Elle est ouverte tous les jours de 8h à 19h. C’était un point important pour nous, étant donné que nous arrivions un samedi, nous voulions louer le tuk tuk immédiatement pour prendre la route le plus tôt possible.

BON A SAVOIR︱Il est possible de louer un tuk tuk directement en ligne via le site tuktukrental, l’équivalent d’Avis version tuktuk. Les possibilités de prise en charge/restitution sont plus nombreuses (25 lieux disponibles). Par exemple, vous pouvez le prendre à Colombo et le rendre à Trincomalee moyennant supplément. Même si cette plateforme a mis en place un programme pour aider les locaux, cela reste une grosse entreprise. Alors, nous vous conseillons de cibler une entreprise plus petite si vous voulez rendre votre voyage plus responsable. Vous pouvez aussi en louer un dans les lieux touristiques (sud du pays, Sigiriya…). Par contre, qui dit touristique dit souvent prix élevés.

Quels documents faut-il pour louer un tuk tuk au Sri Lanka ?

Finalement, la location d’un tuk tuk exige très peu de paperasse puisque chaque conducteur du tuk tuk doit posséder :

  • un permis de conduire international valide. En France, la démarche est gratuite auprès de l’ANTS. Pensez simplement à bien anticiper votre demande car il faut compter environ 1 mois pour le réceptionner. Pour la p’tite anecdote, nos papiers ont été perdus par la Poste, ce qui nous a obligés à renvoyer l’intégralité du dossier. Heureusement, nous nous y étions pris 2 mois en avance. Nous avons reçu nos permis 5 jours avant le départ !
  • une traduction du permis de conduire international en cingalais avec votre photo d’identité. Disons que c’est plus un document délivré par l’Association Automobile de Ceylon, autorisant la conduite d’un véhicule sri lankais par un étranger.

Pour cette dernière étape, vous avez plusieurs options :

  • la plus économique mais pas la plus rapide : se rendre au bureau de l’Association Automobile de Ceylon, 40 Sir Mohomad Macan Markar Mawatha, Colombo 00300, Sri Lanka. C’est la solution idéale si vous avez le temps et que vous voulez économiser quelques dollars. Les locaux de l’AAC sont ouverts du lundi au vendredi de 8h00 à 16h30 à Colombo.
  • la plus chère mais la plus pratique : laisser le loueur s’occuper de cette démarche administrative. Selon nous, c’est le plus simple. Les bureaux de l’AAC étant fermés le week-end, ALMA TOURS a pu réaliser la traduction de nos permis en avance pour 8000 RS chacun.

BON A SAVOIRPour obtenir la traduction de votre permis international en cingalais, il faudra fournir une copie de votre permis international, de votre passeport et une photo d’identité. Si vous décidez de le faire directement sur place, pensez à bien emporter la photo d’identité. Dans notre cas, nous avons tout envoyé par mail à Fernando ainsi que le paiement via Transferwise ! Toute la démarche a été faite à distance, hyper pratique !

traduction du permis international en sri lankais

Location d’un tuk tuk : combien ça coûte ?

Rassurez-vous, contrairement aux idées reçues, la location d’un tuk tuk n’est pas excessive :

  • environ 10€/jour, négociable à 8€ si vous le prenez plusieurs semaines. Pour une fois, nous n’avons pas négocié le tarif car nous avons voyagé en pleine crise économique du pays donc cela nous aurait paru vraiment indécent.
  • 100 € de caution en cash. Ne vous inquiétez pas, elle vous sera restituée à la fin si vous rendez le tuk tuk dans le même état que vous l’avez eu.
  • 50 € d’assurance couvrant un mois de location.
  • 16000 RS (environ 43€ selon le taux de change actuel) pour traduire nos deux permis en cingalais.

Seule la traduction du permis peut être effectuée au préalable, via un virement bancaire si vous choisissez cette option. Sinon, l’intégralité sera à payer en espèces soit en roupies, dollars ou euros au bureau du loueur. Une option à hauteur de 50€ peut être rajoutée si vous décidez de voyager en train. Bien souvent, il s’agit de l’itinéraire classique Kandy-Ella. Dans ce cas là, un chauffeur s’occupera de vous rapporter le tuk tuk une fois votre trajet en train terminé.

✴ Le prix de l’essence

Pour info, les tuk tuk tournent à l’essence, plus précisément au Sans Plomb 92. A titre indicatif, 1L de SP92 nous a coûté entre 254 et 338 RS. Ces tarifs sont amenés à changer car lors de notre voyage, la monnaie sri lankaise était énormément dévaluée en raison de la crise économique du pays. Et puis, info supplémentaire, un plein permet de faire environ 150 km.

Notre tips : avoir un bidon d’essence de 5L avec soi. Achetez-en un ou demander au loueur de vous en fournir un. Croyez-nous, il nous a sauvés plus d’une fois, d’autant plus que beaucoup de stations étaient fermées à cause de cette situation exceptionnelle. En dehors de cela, il peut être vraiment utile surtout si vous prenez des petites routes reculées. Vous n’êtes pas à l’abri de tomber en panne d’essence si vous ne trouvez pas de stations.

quel type d'essence mettre dans tuk tuk voyager en tuk tuk au Sri Lanka

✴ Notre budget pour 22 jours de location

Au total, nous avons dépensé 388 euros : location, traduction des permis, essence. Nous n’avons pas compté la caution puisqu’elle nous a été restituée.

L’assurance du tuk tuk : elle couvre quoi au juste ?

Chez ALMA TOURS, cette assurance qui est obligatoire, couvre uniquement les dommages matériels et les réparations liées au tuk tuk. Les blessures corporelles à vous-même ou à des tiers ne sont pas incluses. Par conséquent, vous pouvez faire le choix de souscrire à une assurance supplémentaire qui couvre les dommages corporels lors d’un accident en tuk tuk. Renseignez-vous bien sur les clauses du contrat car généralement, si le moteur dépasse 125 CC, les assurances ne couvrent pas. Bien souvent, elles ne prennent pas en charge les accidents liés à ce type de moyen de transport comme Chapka pour ne citer que la plus connue. Une des seules que nous avons trouvée qui remplit ces critères est Safetywing. Un conseil, prenez le temps de discuter avec le loueur pour savoir les conditions de l’assurance qu’il propose.

✴ Assurance location tuk tuk au Sri Lanka : réponse d’un assureur

Nous essayons toujours d’écrire nos articles en vous apportant le maximum d’informations. Ce qui nous demande souvent beaucoup d’heures de recherches. Voici donc en bonus la réponse de l’assurance Chapka que nous avons contactée pour le tuk tuk. Nous avons décidé de vous la communiquer dans son intégralité car elle fournit des renseignements supplémentaires et peut répondre à vos interrogations sur l’assurance à souscrire lors de la location d’un tuk tuk au Sri Lanka.

« En cas d’accident de la route, vous êtes couvert pour votre personne : l’assureur va prendre en charge vos frais médicaux, d’hospitalisation et les frais d’assistance rapatriement. Attention : une assurance voyage n’est pas une assurance automobile ! Les dommages causés à votre véhicule et les dommages causés à un tiers (exemple : si vous renversez un piéton ou endommagez la voiture de devant) ne seront pas pris en charge par notre contrat qui ne couvre que « la vie privée ».  Attention : les sinistres liés à l’usage d’un 2 roues de cylindrée supérieure à 125 cm3 sont toujours exclus, même des frais médicaux, que vous soyez conducteur ou passager, que vous ayez subi ou causé un dommage. 

Il est donc très important de souscrire une assurance automobile ou moto lors de l’achat du véhicule ou de la location comme vous l’auriez fait en France. Sachez qu’en cas de sinistre, l’assureur vérifiera que votre permis vous autorise bien à conduire un véhicule de cette puissance et vous demandera également de transmettre l’acte de propriété ou le contrat de location. Nous vous conseillons donc de bien vérifier tous ces éléments avant de louer un véhicule ! »

✴ Que faire en cas de panne ?

Si vous devez passer par la case réparation, c’est très facile. Appelez votre loueur pour lui expliquer le problème et passer lui le garagiste. Il négociera pour vous le tarif. Une fois les réparations effectuées, demandez une facture. Gardez-là durant la durée de votre séjour. Au moment de rendre le tuk tuk, présentez-là à votre loueur qui vous remboursera l’intégralité des frais avancés.

Pour notre part, nous n’avons eu qu’un petit souci technique. A cause de la pluie et de l’humidité, la fenêtre arrière de la capote s’est décollée ainsi que quelques tacons. Nous avons appelé Fernando qui a négocié la réparation à 1000 RS (au lieu de 7000 annoncé). 30 min plus tard, la capote était réparée et de nouveau à peu près étanche.

faire réparer son tuk tuk au Sri Lanka conseils pour louer un tuk tuk au Sri Lanka

✴ Que faire si mon tuk tuk est irréparable ?

Si pour une raison X, votre tuk tuk tombe complètement en rade (casse moteur, par exemple), l’agence s’engage à vous en fournir un autre dans les 10h au plus tard.

Louer un tuk tuk au Sri Lanka : la prise en charge

Honnêtement, la procédure a été super rapide. De son côté, Fernando avait déjà préparé les papiers et du nôtre, la totalité du paiement. Un formulaire à remplir et hop, nous voilà embarqué pour notre première leçon de conduite d’un tuk tuk avec Issin. Cette phase vous permet d’appréhender la conduite sri lankaise et surtout la prise en main de l’engin. C’est assez simple surtout si vous avez déjà conduit des Vespa. Il y a 4 vitesses qui se passent via une manette au guidon. Le point mort est symbolisé par la lettre N. Le frein est la pédale de droite (en même temps, il n’y en qu’une ! ). Enfin, la marche arrière s’enclenche via une sorte de levier qu’il faut tirer vers soi.

✴ Les points à vérifier avant le départ

Il faut avoir à l’esprit que les véhicules ont du vécu. Nous entendons par là que vous n’aurez pas un tuk tuk neuf. Ne prêtez pas attention à l’état de la carrosserie mais plutôt aux points suivants :

  • le klaxon : c’est la base !
  • le fonctionnement des clignotants, des feux, des essuie-glaces, du frein à main, de la marche arrière et de l’allume cigare
  • l’état des pneus
  • l’état de la capote. Nous avons fait remettre quelques morceaux de cuir pour éviter les infiltrations d’eau car elle était trouée à certains endroits.
  • l’état des manettes : embrayage et accélérateur
  • les suspensions (elles ne doivent pas faire de bruit en roulant)
  • présence d’une roue de secours. Bien souvent, elle est dans le coffre du siège conducteur.
  • les bâches de pluie
  • la fixation de la gourde : pensez à emmener la vôtre pour limiter les déchets plastique

La leçon de conduite est le moment parfait pour effectuer ces vérifications et tester le véhicule. Nous vous conseillons d’emporter dans vos bagages, un chargeur allume cigare (embout + câble), histoire de pouvoir charger votre téléphone en roulant.

Enfin, si tout vous convient, Fernando vous donne les papiers de celui-ci : à savoir, la carte grise, l’assurance et sa carte de visite. Pas de panique, si vous passez par un autre loueur, ce sont les mêmes. Par contre, ne les perdez surtout pas ! Ils seront à montrer aux autorités sri lankaises ainsi que la traduction de votre permis et votre passeport si vous vous faites contrôler. Et voilà ! Simple, rapide, efficace : en 1h tout était ok. A nous, la découverte du Sri Lanka en tuk tuk !

carte grise du tuk tuk conduire et louer un tuk tuk au Sri Lanka
Carte grise de notre tuk tuk

Louer un tuk tuk au Sri Lanka : la question des bagages et du nombre de personnes

Un tuk tuk possède un petit coffre à l’arrière de la banquette. Nous y avons mis nos deux sacs à dos attachés avec une corde. Ehh oui, nous ne partons jamais sans notre matériel de camping. Quant aux deux sacs contenant notre matériel photo et informatique, un était positionné par terre et l’autre, sur le siège arrière. Le coffre, sous le siège conducteur, aurait pu accueillir un petit sac d’autant plus qu’il était possible de le fermer avec un cadenas mais il contenait la roue de secours. A souligner qu’un tuk tuk ne ferme pas à clé. Le peu de fois où nous avons laissé nos sacs à l’intérieur (uniquement les gros backpacks), nous avons mis les bâches de pluie pour éviter d’attirer l’attention. Nous n’avons jamais eu aucun souci mais nous étions quand même plus rassurés quand nos sacs étaient dans les chambres d’hôtels.

Attention ! Evitez de laisser vos bagages surtout si vous apercevez des singes à proximité. Ils sont très chapardeurs et n’hésiterons pas à vous piquer vos affaires surtout si vous avez de la nourriture dans le tuk tuk.

Quant au nombre de personnes que peut accueillir un tuk tuk, vous pouvez être 4 adultes. Entendez par là, un conducteur et 3 passagers. En revanche, pour avoir transporté des locaux, 3 adultes à l’arrière, c’est très serré. Et puis, n’oubliez pas les bagages. Il faut arriver aussi à les caser quelque part. C’est pourquoi, pour une question de confort, nous vous conseillons de louer un tuk tuk pour 2 personnes seulement. Dans le cas où vous voyageriez avec des enfants, 2 adultes et 2 enfants sont le maximum pour profiter de votre périple aisément.


Conduire un tuk tuk au Sri Lanka


En toute sincérité, après avoir parcouru le Vietnam en moto durant 2 mois, la conduite sri lankaise nous est apparue très facile. En revanche, elle peut paraître « sport » pour quelqu’un qui n’a jamais pris le volant en Asie. C’est pourquoi, nous avons décidé d’inclure cette partie pour vous donner quelques bases de la conduite sri lankaise en tuk tuk. Cela nous paraissait aussi être un bon complément à la location d’un tuk tuk.

En premier lieu, au Sri Lanka, il n’y a pas de règles : c’est un joyeux bordel. Tout le monde s’insère comme il a envie mais d’une manière générale, gardez en tête que les camions et les bus sont prioritaires. Attention, ces derniers roulent particulièrement vite ! Et puis, n’ayez pas peur d’utiliser votre klaxon. Les sri lankais s’en servent beaucoup pour prévenir qu’ils vont doubler. Faites de même.

En second lieu, le pays possède énormément d’animaux vivant en liberté. Il est donc très fréquent de voir des chiens errants, voire des tortues (oui, oui, ça nous est arrivés), des vaches, des biques ou encore des animaux sauvages débouler. Dans ces cas là, ralentissez, klaxonnez ou arrêtez-vous en fonction de la situation. D’ailleurs, vous verrez toute sorte de panneaux pour vous prévenir de ces traversées parfois inattendues (amphibiens, crocodiles, éléphants, chat sauvage….). Attention, si vous croisez des éléphants sauvages en tuk tuk, ne vous en approchez pas. Gardez vos distances, ne klaxonnez pas. Bref admirez le spectacle mais tenez-vous toujours prêt à redémarrer au cas où…

animaux sauvages Sri Lanka conduire un tuk tuk au Sri Lanka

A droite ou à gauche ? Ceinture ou pas ?

Héritage colonial, on conduit à gauche au Sri Lanka. Au début, cela peut être un peu déroutant mais on s’y fait vite. Et puis, les tuk tuk n’ont pas de ceintures de sécurité. A vous, d’être prudent sur la route.

Quelle est la vitesse maximale en tuk tuk ?

Dans ce cas là, les mots « slow travel » prennent tout leur sens puisque la vitesse est limitée à 40 km/h. Bien que nous avons passé énormément de poste de contrôle de police, nous ne nous sommes fait arrêtés qu’une fois à la sortie de Colombo. Les policiers voulaient juste vérifier les papiers du tuk tuk. Le reste du temps, c’était pour discuter avec nous. Cependant, il y a parfois des contrôles radars donc vous pouvez vous prendre une amende pour excès de vitesse si vous ne respectez pas les 40 km/h.

Combien peut-on rouler de kilomètre par jour ?

Franchement, il n’y a pas de nombre de km type par jour. Beaucoup de blogs conseillent une moyenne de 100 km par jour. Selon nous, si vous n’avez jamais conduit en Asie, effectivement 4h de conduite par jour peuvent être suffisant. Personnellement, nous ne comptions pas les heures. Voyager en tuk tuk, c’est être libre de ses mouvements, pouvoir s’arrêter quand on le souhaite, etc…Nous pensons que le temps de conduite journalier est à adapter en fonction de vos envies, votre aisance à conduire dans le pays, l’état des routes, le nombre d’arrêts,…Etant donné que nous sommes allés dans le nord du Sri Lanka, nous avons eu quelques grosses journées de routes pour redescendre. En dehors de cela, nous avons vraiment pris notre temps.

Pour info, le centre du pays est montagneux donc les temps de trajet seront rallongés. Nous roulions parfois à 10 km/h dans les côtes.

Conduire la nuit au Sri Lanka : bon plan ou mauvais plan ?

Nous avons roulé plusieurs fois la nuit, et la conduite est plus sport que la journée. Non seulement le tuk tuk éclaire assez peu, mais il y a énormément de personnes sur le bas côté (qui marchent, qui sont assises, qui dorment), sans compter les traversées de chiens errants voire d’éventuels animaux sauvages. Disons que la vigilance est de mise. Idéalement, nous vous conseillons d’éviter de rouler la nuit pour des raisons évidentes de sécurité.

Etat des routes sri lankaises

Alors là, il y a vraiment de tout ! Bien entendu, le revêtement des routes va dépendre des endroits. Si vous voyagez comme nous, en mode hors sentiers battus au Sri Lanka, alors il y a de fortes chances que les axes routiers deviennent des cailloux, ou du sable ! (Loulou adore mes raccourcis, si, si, je vous assure). Néanmoins, dans l’ensemble, nous avons été agréablement surpris. Les grands axes sont généralement bien bitumés, limite de vrais boulevards comme en France ! Par contre, les nids de poules sont fréquents donc la conduite est souvent accompagnée de secousses. Mais cela reste dérisoire au vue du plaisir de conduire un tuk tuk !

Vous l’aurez certainement ressenti, nous avons adoré voyager en tuk tuk au Sri Lanka. En plus, d’être une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie, elle vous laissera des souvenirs incroyables ! Alors, nous espérons que cet article vous aidera à franchir le cap pour tenter, à votre tour, cette folle aventure.

➳ Laissez nous un p’tit commentaire pour nous dire si vous seriez prêt à prendre le guidon…à moins que vous ayez déjà loué un tuk tuk !? Dans ce cas, n’hésitez pas à nous raconter votre périple.

signature animée blog de voyage tour du monde des loulous

Avez-vous aimé cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
  • Godart Martine
    12 septembre 2022

    Bonjour,
    J espère pouvoir faire le voyage au mois d Avril avec mon petit fils,la durée va dépendre du nombre de jours de congés qu il pourra prendre à l univ.
    Vos articles m’ont encore plus confortée dans mon choix de destination.
    Vous donnez beaucoup de détails de manière à ce que l’on a l’impression de voyager à vos côtés.
    Merci.

    • Les Loulous
      12 septembre 2022

      Bonjour Martine,

      Nous espérons vraiment que vous pourrez découvrir le Sri Lanka. C’est un pays que nous avons vraiment adoré alors nous sommes heureux d’avoir pu retranscrire ce sentiment ! Et puis, si vous avez l’occasion de louer un tuk tuk avec votre petit fils, foncez ! C’est une expérience unique ! N’hésitez pas à revenir sur notre blog car nos articles sur le Sri Lanka sont en cours d’écriture, vous y puiserez sûrement d’autres idées.