Comment conduire aux USA – conseils pratiques

Souvent, nous avons l’impression que conduire aux USA est hyper compliqué alors que cela est tout le contraire. La circulation est fluide et puis les américains sont très cool au volant. Pas de coup de klaxons intempestifs, pas d’énervement. La courtoisie est de mise et croyez-nous, cela a été un vrai bonheur de conduire là-bas. Une fois l’étape de la location de voiture achevée, la mise dans le bain niveau circulation et règles de conduite s’est super bien passée. Si vous aussi, vous voulez vous lancer dans un road trip, alors cet article est là pour vous aider. Vous y trouverez quelques bases à connaître, des infos pratiques…bref une première approche de la conduite US.


Conduire aux USA – Sommaire

➳ 1. Alors…conduire aux USA : à droite ou à gauche ?

➳ 2. Carburant et station essence

➳ 3. Conduire aux USA – infos pratiques

➳ 4. Le cas particulier des véhicules prioritaires et des bus scolaires

5. Conduire sur les autoroutes aux USA

6. Conduire aux USA – les p’tits plus


Alors…conduire aux USA : à droite ou à gauche ?

Rassurez-vous aux USA, la conduite est à droite comme chez nous. C’est LE gros point positif !

Carburant et station essence

✴ Quel type de carburant ?

Aux USA, il y a deux types de carburant :

  • le diesel
  • l’essence : à la pompe, vous aurez le choix entre Regular Unleaded, Mid-Grade et Premium. Le Regular Unleaded est l’équivalent de notre SP 95 et les autres du SP 98.

La plupart des véhicules américains roulent à l’essence. Au moment de louer une voiture, demandez bien le type d’essence. Personnellement, notre Mazda de location nécessitait du Regular Unleaded qui est le moins cher (catégorie essence) à la pompe.

BON A SAVOIR︱Attention, aux USA, on parle en gallons, pas en litres. 1 gallon = 3,785 litres.

✴ Faire le plein à la station essence

Première option : paiement à l’automate

Alors là, pour le coup, notre premier arrêt à la pompe fut un grand moment de solitude ! Nous ne comprenions pas le fonctionnement, qui au final, est hyper facile. A la différence de la France, il faut simplement créditer la pompe du montant souhaité. En gros, il faut payer avant de mettre du carburant. Par exemple, si vous créditez la pompe à hauteur de 20$, elle s’arrêtera automatiquement quand vous aurez atteint la somme.

BON A SAVOIR︱Lors d’un paiement en carte, un des automates, nous a réclamé un ZIP Code (code postal). Ok…autre moment de solitude…en effet, difficile de rentrer un code postal quand on n’est pas résident. Pour parer à cela, nous avons rentré 00000 et miracle, ça a fonctionné. Si cela ne marche pas, vous pouvez aussi essayer 99999 ou un code postal américain au hasard.

Deuxième option : paiement à la caisse

L’autre option, consiste à se rendre directement à la caisse. Il y a souvent une petite boutique accolée à la pompe où vous pourrez acheter 2-3 bricoles si nécessaire. Si non, relevez le numéro de la pompe et demandez au caissier « 20 dollars gas on the pump 7 please » (20 dollars d’essence à la pompe 7 svp). Et voilà, la pompe est créditée, il ne reste plus qu’à faire le plein. Nous avons d’ailleurs beaucoup aimé les stations Dandy, assez stylées !

Pour info, quand vous louez un véhicule, vous ne savez pas forcément la taille du réservoir. Donc évitez de créditer 100 $, c’est inutile ! Au grand maximum, nous avons crédité 25 $. Allez-y en tâtonnant et regardez la consommation du véhicule. Au pire, si vous avez mis trop d’argent, le caissier vous remboursera.

BON A SAVOIR︱Les prix s’envolent à l’intérieur des parcs nationaux alors faites le plein avant !

Lors d’un road trip, ces trois sites seront des alliés précieux pour faire quelques économies. Le premier Gasprices indique le prix en temps réel du gallon par état. Le second, Fueleconomy, est identique à Gasprices mais vous pouvez affiner la recherche par villes. Enfin le dernier, Gasbuddy, localise les stations les moins chères. Hyper pratique, ce site a aussi mis en place une application du même nom GasBuddy, disponible gratuitement sur IOS et Android.

mettre du carburant aux USA station Dandy

Conduire aux USA – infos pratiques

✴ Les limitations de vitesse

BON A SAVOIRLa vitesse est indiquée en miles par heure (mph). 1 miles = 1,61 km/h.

Tous les territoires des Etats-Unis ont mis en place un système de limitation de vitesse. Le plus contraignant, est que la limite change d’un état à un autre. Le détail se trouve dans la carte ci-dessous. Dans l’état de New-York par exemple, la vitesse est définie entre 65 mph (= 104 km/h) et 30 mph (= 48 km/h) en fonction des autoroutes, zones rurales, résidentielles.

carte des usa avec la limitation de vitesse par état
Source crédit photo : Wikipédia

En Amérique, les conducteurs respectent scrupuleusement les limitations de vitesse car les contrôles routiers, voire même aériens, sont très fréquents. Inutile de spécifier que nous avons eu les yeux rivés sur la signalétique tout le long de notre road trip. A savoir, ces panneaux blancs avec la phrase « speed limit » (vitesse limite). Ceux sur fond noir avec le mot « night » indique la vitesse maximum autorisée la nuit.

panneau vitesse limite New York usa
panneau vitesse limite usa la nuit

✴ Conduire aux USA : attention aux feux tricolores

Aux Etats-Unis, les feux de circulation tricolores sont placés en hauteur de l’autre côté de l’intersection. Un peu déroutant au début, nous nous y sommes vite habitués. Il faut bien penser à s’arrêter au niveau de la bande blanche avant le croisement (et pas en plein milieu ! = « Do not block intersection »). Le seul point assez étrange selon nous, est l’autorisation de tourner à droite même si le feu est rouge. Vous marquez l’arrêt, vous vérifiez que vous pouvez passer car la priorité revient à ceux qui arrivent par la gauche, et vous tournez. Par contre, à New-York, c’est strictement interdit. De même, lorsqu’un panneau « no turn on red » est affiché.

feux tricolores New York

Ahhh, il y a aussi le croisement entre deux véhicules qui nous a interpellés. En France, si vous devez tourner à gauche par exemple, vous passez derrière la voiture. Aux USA, il faut passer devant. La première fois, nous avons cru qu’on allait nous rentrer dedans ! Un seul mot d’ordre : soyez vigilants !

croisement intersection usa conduire une voiture aux états-unis

✴ Les intersections : panneau stop / céder le passage

Lors de notre road trip dans l’état de New York, nous n’avons pas vu de rond point mais beaucoup de panneaux stop (identique à ceux français). Ils remplacent souvent les feux à des intersections. Ici, c’est facile : premier arrivé premier engagé. Facile, non ? Le panneau stop est souvent accompagné par un plus petit panneau juste en dessous « all way », « 4-way ». Par exemple, 4-way signifie que 4 rues différentes se rejoignent à cette intersection. Sinon, on a vu aussi quelquefois le panneau « Yield », l’équivalent de notre panneau « céder le passage ».

panneau de signalisation usa
panneau Yield conduire aux usa

✴ Se garer

Nous n’avons pas rencontré de difficultés particulières. Cependant, il faut bien regarder les panneaux et les alentours. C’est notre seul conseil pour éviter de se prendre une amende. Si certains panneaux sont clairs comme « no stopping at any time » (aucun arrêt ici à n’importe quelle heure), d’autres sont plus compliqués. Cela va dépendre du jour, de l’heure, si vous êtes résidents ou pas…bref, si vous ne comprendrez pas bien, dans le doute allez-vous garer ailleurs. Et puis, il faut faire attention aussi à la couleur des bandes sur les trottoirs :

  • pas de couleur : tout est ok !
  • bleue : emplacement de parking réservé aux handicapés.
  • jaune ou blanc : arrêt autorisé pour débarquer des marchandises ou des personnes mais interdit de se garer.
  • vert : possibilité de se garer sous certaines conditions. Dans ces cas-là , chercher les panneaux verts (comme celui ci-dessous) pour avoir les infos.
  • rouge : interdiction formelle de s’arrêter ou même de se garer à cet endroit.

Enfin, ne vous garez jamais devant une bouche d’incendie.

panneau parking usa
se garer et conduire aux usa
Interdiction de se garer sauf sur l’accotement ou la bande d’arrêt d’urgence
se garer aux usa

✴ Autres panneaux pris au hasard

Des centaines de panneaux existent aux Etats-Unis, d’autant plus que chaque état a ses propres lois. Il est donc impossible de tout répertorier. Voici juste quelques panneaux piochés au hasard et leur signification. Les panneaux jaunes indiquent souvent un « danger ». Ils sont là pour interpeller le conducteur et le faire ralentir.

bump panneau usa
Dos d’âne
dead road conduire aux usa
Fin de la route
panneau nid de poule
Nid de poule
do not pass panneau usa code de la route usa
Ne pas doubler
wrong way panneau de signalisation usa
Mauvais sens.
Il indique que si on continue dans cette direction, on va se retrouver à contre sens.
Il faut faire demi-tour.
road closed usa
Route fermée
no outlet panneau usa
Route sans issue si vous comptez rejoindre un grand axe routier.
Railroad panneau usa
Passage à niveau
left lane must turn left états-unis infos pratiques
Les véhicules qui se trouvent sur la voie de gauche doivent tourner à gauche. Si vous voyez ce panneau et que vous vous êtes trompés de route, vous devez quand même tourner. Les américains n’aiment pas les changements de direction brusques donc ne vous rabattez surtout pas au risque d’amende.

Le cas particulier des véhicules prioritaires et des bus scolaires

✴ Véhicules prioritaires

Nous entendons par là tous les véhicules d’urgence (pompiers, ambulances) et de police qui ont la priorité absolue. Si vous en croisez un, sirène et gyrophares au taquet, peu importe votre sens de circulation (même s’il arrive en face), vous devez vous arrêter, c’est obligatoire. Sinon, c’est une amende ! Allez juste pour le fun, nous vous mettons cette photo d’un véhicule de police vu dans le quartier Rockfeller à New York, spécialement décoré pour les fêtes. Original, non ?

nypd voiture de police New York

✴ Conduire aux USA : attention aux bus scolaires !

Les bus scolaires sont facilement reconnaissables : ils sont jaunes avec des panneaux stop de chaque côté. Quand un bus scolaire marque un arrêt, les panneaux stop des deux côtés se déploient et s’allument. A partir de ce moment, vous devez obligatoirement vous arrêter. Retenez bien ceci :

  • vous êtes derrière un bus scolaire, vous devez interrompre votre trajet le temps qu’il n’a pas redémarré.
  • un bus scolaire arrive face à vous et s’arrête. Vous devez là aussi stopper votre véhicule sauf si un terre-plein central, une barrière ou quoique ce soit d’autres séparent votre voie de celles en face. Uniquement dans ce cas là, vous avez le droit de continuer d’avancer à vitesse réduite en faisant extrêmement attention.

La loi américaine ne rigole pas avec les bus scolaires. Nous avons eu le cas à de nombreuses reprises durant notre road trip et nous avons suivi les règles scrupuleusement. Si vous avez le malheur de doubler un bus scolaire, les amendes peuvent alors atteindre des milliers de dollars.

bus scolaire états-unis conduire aux usa conseils

Conduire sur les autoroutes aux USA

A notre grande surprise, les autoroutes américaines appelées « Toll road » sont quasiment toutes gratuites. Croyez-nous, c’est un vrai bonheur ! Bon évidemment, nous nous sommes quand même pris quelques portions payantes pour sortir de New York. Mais aussi, pour revenir sur l’île de Manhattan ! Nous avons payé 15 $ en voiture en 2019 (16 $ en 2022) pour traverser le pont George Washington. Nous avons suivi le GPS et là bim ! Surpriiiiise ! 15 $ juste pour entrer sur l’île (dans le sens inverse, c’est gratuit) ça pique…car les routes payantes sont parfois simplement pour traverser des ponts ou des tunnels, sachez-le.

Enfin, rassurez-vous, il y a tellement de km de routes gratuites que vous pouvez facilement éviter les péages. D’ailleurs bonne nouvelle, certains états ne disposent que de routes gratuites. Si toutefois vous devez emprunter des zones payantes, vous avez différents moyens de payer :

  • en cash à la barrière
  • via la lecture automatique de votre plaque d’immatriculation
  • via un boîtier posé sur le pare-brise. C’est le même principe que le télépéage en France. Par contre, aux USA, ce système portera différents noms en fonction des états. Pour celui de New York, il s’appelle E-Zpass par exemple.
panneau autoroute Brooklyn New York

✴ Le « Toll Program » et les loueurs de voiture

Lors de la réception d’un véhicule de location, n’hésitez pas à demander au loueur les conditions de leur « e-toll » programme. C’est un service optionnel qui permet d’activer le boitier en échange d’une compensation financière. Chez Avis, elle s’élève à 5,95 $ par jour dans l’état de New York plus le prix du péage. Le forfait journalier s’applique même les jours où vous n’utilisez pas d’autoroutes payantes.

Pour notre part, nous avons fait le choix de ne pas prendre cette option. Au pire, si nous avions omis un péage, notre plaque aurait été directement transmise au loueur. Ce dernier nous aurait ensuite enregistré au programme « e-toll » sur le reste de la durée de notre location. Et puis, il aurait régularisé la situation (avec des frais de dossier en plus) via notre empreinte de carte bancaire.

Mais si vous voulez vous simplifier la vie et ne pas avoir à vous soucier d’aller payer tel ou tel péage en ligne, souscrivez-là.

✴ Payer ses péages soi-même ou pas ?

Evidemment c’est possible puisque nous l’avons fait. Nous avons tout payé en cash. Des panneaux indiquent les voies avec le système de télépéage et celles avec ticket. Conservez bien le ticket car il sera poinçonné à la sortie et ainsi vous saurez le montant à payer. C’est aussi simple que cela. Malheureusement, il est fort probable que d’ici quelques années, cette méthode de paiement soit supprimée au profit du tout électronique.

BON A SAVOIR︱A chaque passage, votre plaque d’immatriculation est enregistrée donc si pour une raison x, vous ne trouvez pas de quoi payer à la sortie (pas de caissier par exemple), vous devez absolument régulariser le paiement en ligne. A plus vous attendrez, à plus les frais de dossier augmenteront. Noter l’heure, la date de passage, le nom de la sortie, votre plaque d’immatriculation, l’état d’immatriculation et le type de plaque. Attention, ne vous engouffrez pas par mégarde sur une voie réservée au paiement via E-ZPass si vous n’avez pas de boitier. Auquel cas, là aussi, vous serez enregistrés et donc redevables du péage !

conduire sur les autoroutes aux usa toll program usa

Conduire aux USA – Les p’tits plus

✴ Mettre sa ceinture obligatoire ou pas ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître cela dépend des états mais aussi si vous êtes à l’avant ou à l’arrière du véhicule. Bon, pour une question de sécurité, il faut la mettre systématiquement. « Buckle up. It’s the law » = Bouclez-là, c’est la loi.

ceinture aux usa code de la route usa

✴ Téléphoner en conduisant

Là encore, cela dépend des états. Certains autorisent, d’autres interdisent. Quoiqu’il en soit, pour éviter de se prendre une amende, ne téléphonez pas et n’envoyez pas de messages en roulant.

téléphone et conduite aux états-unis

✴ Alcool au volant

Ici, on ne vous apprend rien (enfin, on espère !). Si vous avez bu, vous ne prenez pas le volant, c’est du bon sens. A la différence des autres points cités plus haut, le taux d’alcoolémie fixé à 0,08%, est identique dans tous les Etats-Unis. La police est extrêmement sévère si vous conduisez en état d’ébriété. De même, il est interdit d’avoir une bouteille d’alcool à l’intérieur de l’habitacle. Vous faites vos courses et vous achetez une bouteille d’alcool (bières, vin…) ? Ok laissez tout dans le coffre, là ça passe.

✴ La police vous arrête, que faire ?

Si une voiture de police vous suit, girophares allumés et sirènes hurlantes, garez-vous sur le bas côté immédiatement, ouvrez la fenêtre et mettez vos mains sur le volant. N’oubliez pas que vous vous trouvez dans un pays où le port d’armes est autorisé. Par conséquent, pas de gestes brusques qui pourraient être mal interprétés par le policier. Les contrôles routiers étant rares, si vous vous faites arrêter c’est que vous avez commis une infraction. Dans ces cas là, vous réglez l’amende soit sur place (c’est mieux) soit celle-ci sera envoyée au loueur.

Voilà, cet article de nos tips touche à sa fin. Nous espérons vraiment qu’il vous aura aidé à appréhender la conduite sur les routes américaines. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions ou encore à laisser un commentaire. Nous vous invitons aussi à compléter votre lecture avec notre article où nous expliquons comment louer une voiture aux USA.

➳ Et sinon, qui a déjà effectué un road trip en Amérique ?

signature animée blog de voyage tour du monde des loulous

Avez-vous aimé cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.