Quito, point de départ de notre tour du monde

Deux correspondances et 36h de trajet plus tard, nous voici arrivés à Quito, capitale de l’Equateur et point de départ de notre tour du monde. Il était environ 18H, heure équatorienne, lorsque nous avons quitté l’aéroport. Nous étions vraiment excités car c’était ce moment précis que nous attendions après 2 ans de préparation : fouler la terre de l’Equateur. Notre folle aventure pouvait alors enfin commencer…

Premiers pas dans Quito

C’est en bus que nous avons regagné notre hôtel réservé depuis la France. Arrivés sur place, nous avons découvert un lieu chaleureux. Il y a un patio intérieur agrémenté de quelques plantes, des livres pour bouquiner…bref un endroit sympa pour se détendre après une journée d’excursion ou pour chiller. Nous avons été agréablement surpris de voir que notre chambre donnait sur ce joli patio. Cette dernière était sommaire mais confortable. Le trajet nous ayant épuisés, c’est fatigués mais heureux que nous sommes tombés dans les bras de Morphée.

AdresseHostal la Posada del Maple, Juan Rodríguez E8-49 y 6 de Diciembre , EC170150 Quito, Équateur

La nuit fut courte, décalage horaire oblige, et après un petit déjeuner copieux nous sommes partis avec hâte à la découverte de Quito, classée patrimoine culturel de l’humanité par l’Unesco depuis 1978. Comme toute capitale, elle possède plusieurs quartiers. Nous avons décidé de nous concentrer sur le centre historique, appelé aussi le Quito colonial. Pour le rejoindre, 3 solutions de transports : bus, taxi ou voiture. Le trolley bus dessert le centre historique mais nous avons eu envie de nous dégourdir les jambes alors le trajet se fera à pied. Au fur et à mesure de nos pas, l’altitude se faisait ressentir. Ehhh oui, Quito est la deuxième capitale la plus haute du monde avec 2850m d’altitude ! Etant donné que nous avons zappé ce détail, nous sommes vite essoufflés. Il faut que nos corps s’habituent à ce changement radical.

Découverte du quartier colonial

Nous sommes arrivés au centre névralgique du quartier colonial : la Plaza Grande ou Plaza de la Independencia. C’est un lieu de vie agréable où il fait bon flâner à l’ombre des arbres entourant le monument aux héros. Depuis cette place, nous avons aperçu une immense statue qui domine le quartier. Il s’agit de la vierge du Panecillo située sur la colline du même nom. Vous pouvez facilement vous y rendre et avoir une vue panoramique sur Quito. Nous n’y sommes pas allés car nous voulions découvrir ce quartier à pied, pas depuis les hauteurs.

Ce qui nous a alors frappé au fil de nos déambulations, ce sont ces façades passant d’un blanc immaculé à hyper colorées ou simplement en pierre naturelle…Parfois défraîchies parfois impeccables…Le style colonial côtoyant l’art baroque…Passer d’une ruelle pavée à un axe bitumé…entendre parler espagnol, découvrir les femmes avec des tenues traditionnelles…Nous voilà complètement plongés dans une nouvelle culture !

palazio municipal de la plaza grande à Quito
façade colorée du Quito colonial

✴ Quito et ses églises

Le quartier colonial, c’est aussi une multitude d’églises toutes aussi magnifiques les unes que les autres dont les intérieurs sont richement décorés. Dès un porche franchi, nous entrons dans un monde d’une richesse incroyable ! La feuille d’or semble reine par ici, c’est vraiment hallucinant ! Parmi toutes celles que nous avons vues, il y en a une que nous vous conseillons vraiment : l’église la Compañía de Jesús surpasse tout ! L’entrée coûte 5$, elle est cependant gratuite tous les premiers dimanches de chaque mois. Un feuillet explicatif dans différentes langues est fourni pour la visite, bien utile pour comprendre tous les détails. Seul bémol, les photos sont interdites à l’intérieur. 5$ peut paraître abusé mais cela les vaut largement. Croyez-nous, vous allez en prendre plein les yeux ! L’église du couvent San Francisco vaut également le détour d’autant plus que l’entrée est libre.

intérieur de l'église du couvent San Francisco à Quito

✴ Des musées par dizaines

Pour les amateurs de musées, vous aurez de quoi faire ! Il y en a en nombre par ici, il suffit juste de faire un choix. Le nôtre s’est porté sur la Casa Del Alabado, un musée d’art précolombien. Il possède une belle collection d’objets joliment mis en valeur. L’entrée coûte 6 $. Des audio-guides en anglais ou espagnol sont proposés. Plutôt sympa pour comprendre l’histoire des biens présentés. Nous ne sommes pas tellement fans de musées, mais celui-ci était vraiment intéressant. Le petit plus, il est situé dans une belle bâtisse avec une cour intérieure. Je suis également allée visiter le musée du couvent San Francisco. Il offre une collection d’objets religieux ainsi qu’un joli cloître orné de palmiers.

✴ Quito, ses stands de rues et ses bistrots

Se promener à travers toutes ces ruelles étroites et pavées, visiter des lieux attrayants, c’est bien mais ça creuse ! Quand nous sommes en vadrouille, le repas du midi est souvent sur le pouce. L’avantage ici, c’est qu’il y a des stands à la sauvette partout ! L’ambiance est vraiment différente par rapport à la métropole. Les présentations ne sont pas toujours au top mais il ne faut pas s’y fier, il peut y avoir de vraies pépites gustatives. Nous nous sommes donc laissés tenter par un plat auprès de l’un des nombreux vendeurs de rue attirés par de nouvelles senteurs. Mais…comment dire…notre premier plat équatorien fut un échec, ce n’était vraiment pas bon…Du moins pas à notre palet. Peu importe, cela fait partie du voyage, il faut goûter de nouvelles saveurs.

image de notre premier repas équatorien

Nous avons continué à flâner ci et là humant les différentes odeurs se dégageant des gargotes. Nous nous laissons souvent porter par le hasard lors de nos voyages…C’est ainsi que nous avons passé le seuil d’un bâtiment et là surprise ! Il y avaient différents étages qui s’articulaient tous autour d’un patio intérieur où trônait une fontaine. La lumière filtrait par une verrière. Des plantes tombantes étaient accrochées par ci par là, c’était super beau ! Il y a des lieux où tu te sens tout de suite bien, celui-ci en a fait partie. D’ailleurs, nous avons décidé de faire une pause café dans ce lieu plutôt atypique. Nous vous recommandons à 100% cette adresse !

AdresseCafé Del Fraile Chile, OE 422 y Venezuela (C.C. Palacio Arzobispal), Centro Histórico, Quito, Equateur

patio du Café Del Fraile

Vue panoramique depuis un lieu insolite

Nous avons souhaité prendre un peu de hauteur sur la ville, histoire de terminer la journée en beauté. Nous avons donc rejoint la Basilica Del Voto Nacional. Son style néogothique et sa grandeur, place ce lieu de culte au premier rang de l’Equateur et de toute l’Amérique du Sud apparemment. Elle est unique dans son genre ! Nous devons effectivement reconnaître que son architecture est absolument impressionnante !

basilica del voto nacional

✴ La Basilica del Voto Nacional, une basilique pas comme les autres

Cet édifice religieux imposant nous a étrangement rappelé Notre-Dame de Paris. En levant les yeux, nous avons aperçu des gargouilles qui détonnaient par rapport à celles que nous avons l’habitude de voir…Celles-ci représentent en effet la faune équatorienne. Original, non ? L’entrée coûte 2$ mais offre une visite hors des sentiers battus…Allez, suivez-nous !

Tout d’abord, ce qui nous a le plus surpris c’est la sobriété de l’intérieur qui contraste avec toute cette extravagance extérieure. Un des atouts de cette basilique, est qu’il est possible d’admirer la nef depuis une sorte de palier à plusieurs dizaines de mètres de haut quand même. L’accès se fait par des escaliers ou par un ascenseur (moyennant supplément). De plus, la basilique possède 3 tours : deux de 80m de haut et une qui culmine à 115m. Et le must, c’est qu’elles sont accessibles. Les deux plus petites tours ont été équipées de miradors où la vue sur Quito est incroyable ! Nous y avons accédé par des escaliers en colimaçon. Et chose improbable mais vraie, un café a été aménagé dans une des deux tours. N’est-ce pas royal de prendre un café dans une basilique avec vue sur une capitale ?

nef de la basilique del voto nacional

∼ Un panorama qui se mérite

Mais la partie que nous avons préféré, est celle qui mène à la dernière tour. Le chemin pour s’y rendre a été construit au-dessus de la nef où nous pouvons vraiment voir les fondations même de cette basilique. Il est assez rare de pouvoir accéder à ces parties alors c’était très impressionnant. Et puis, il a fallu gravir encore des échelles et quelques marches d’un escalier à flanc de la troisième tour pour accéder au mirador. Nous soulignons que pour les personnes ayant le vertige, cela peut être compliqué. Par contre, si vous y arrivez, la vue est dingue !

Tout Quito s’offre à vous sur 360° avec en prime les 2 tours et la vierge du Panecillo en arrière-plan. Bien que nous avons vu beaucoup d’églises ce jour là, nous vous recommandons vraiment cette visite ! Le panorama sur la ville est magnifique et c’est vraiment une excursion hors des sentiers battus.

graffiti la vie est belle avec vue sur une ville
vue sur la ville de Quito depuis un des deux tours à l'horloge de la basilique
L’accès à cette tour se fait par des escaliers extérieurs sur le flan de celle-ci

Faire la fête au quartier de la Mariscal

Après une journée de visite, un cocktail en terrasse, serait le bienvenu. Allez hop, direction le quartier de la Mariscal réputé pour ses soirées endiablées, ses bars ambiance sur fond de musique latino, ses hôtels pour « backpackers ». Honnêtement, ce quartier n’est pas transcendant mais si vous voulez faire la fête, c’est ici que ça se passe. Les bars sont alignés les uns à côté des autres principalement autour de la Plaza Foch. Ensuite, il n’y a plus qu’à en choisir un, s’asseoir en terrasse, commander, boire un verre (ou deux ou trois..), faire la fête, rigoler, profiter ! Une ambiance festive que nous avons beaucoup appréciée. On vous donne l’adresse du bar où nous avons siroté nos cocktails. Entre nous, les mojitos sont excellents, on dit ça on dit rien…Et puis, on se devait de fêter le départ de notre tour du monde, non ?

AdresseAzuca Latin Bistro, Mariscal Foch E6-11 Reina Victoria, Pichincha 170150, Quito, Equateur

un couple posant à côté des lettres Foch yeah au quartier de la Mariscal

➳ Nous n’y sommes restés que deux jours, c’est insuffisant pour bien apprécier la ville, soyons honnêtes. Mais de nouvelles aventures nous attendaient au bord du volcan Quilotoa…Quoiqu’il en soit, vous voilà prêts à découvrir une partie de cette capitale qui mérite un arrêt de plusieurs jours. Entre richesse culturelle, visites insolites, vie nocturne…Quito vous surprendra à coup sûr ! Etes-vous déjà allés en Equateur ? Si non, consultez notre guide pratique qui pourra vous aider à préparer votre voyage en Equateur ou encore notre rencontre avec une association humanitaire à Puerto Lopez.

signature animée blog de voyage tour du monde des loulous

Avez-vous aimé cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.