La Hague, terre sauvage par nature : nos 10 coups de coeur

De toutes nos escapades en France, quelle belle surprise que m’a offert ce petit bout de terre ! Aimant découvrir des endroits méconnus, c’est ainsi que je me suis rendue à la presqu’île de la Hague dans le Cotentin. Des impressions de bout du monde avec la mer à perte de vue, des côtes déchiquetées, une nature sculptée par le vent, des hameaux tous plus beaux les uns que les autres, des paysages typiques…bref la « petite Irlande », comme on l’a nomme par ici, porte bien son nom. Un séjour sauvage loin des circuits touristiques, en toute simplicité, où la nature est reine. Loulou n’ayant pu m’accompagner, c’est donc seule que j’ai réalisé ce road trip en camping-car à la Hague.

J’ai adoré sillonner ses routes, parfois très étroites, au volant de Bo’Dream (alias Bobo) puis me « perdre » à travers celles-ci. Selon moi, c’est la meilleure façon d’apprécier cet endroit. De criques en baies, de « waouhhhh » à « c’est magnifique »…la Hague n’a cessé de me surprendre au fil des kilomètres. C’est pourquoi, j’ai décidé d’écrire cet article en vous livrant mes 10 coups de coeur + mes spots nuits où vous pourrez dormir avec votre camping-car. Malheureusement, ici vous ne trouverez pas de bonnes adresses restos car mon voyage s’est déroulé en période de Covid. Tout était encore fermé (ainsi que les musées). Quoiqu’il en soit, j’espère que vous trouverez votre bonheur et que ces quelques lignes vous aideront à préparer votre futur voyage à la Hague !

tourisme dans la Manche carte Cotentin la Hague

➳ 1. Faire la randonnée « Terres d’artistes » au départ d’Omonville-La-Rogue

Appréciant découvrir des endroits d’une manière différente, c’est alors avec plaisir que j’ai enfilé mes chaussures de rando ce matin là. Me voici donc partie pour 13km accompagnée du bruit des cascades et des chants des oiseaux lors de la première partie chevauchant dans les bois. Cette rando entre terre et mer m’a conduite au travers du Manoir du Tourp, un lieu mettant en valeur le territoire de la Hague. Puis, j’ai fait un crochet à la boulangerie du village de Gréville-Hague goûter à la spécialité locale : le Grévillais. Ce délicieux gâteau à la pâte feuilletée caramélisée fourrée à la pomme est une institution ici. Il est aussi décliné en d’autres saveurs alors je vous conseille de tester le Grévillais abricot pistache. Mes papilles s’en souviennent encore !

randonnée terres d'artistes visiter le Cotentin et la Hague

Après cette pause gourmande, j’ai repris ma route direction le hameau de Gruchy, célèbre pour son peintre, Jean-François Millet, qui l’a vu naître. Ce fut ma dernière étape « terrestre » avant de rejoindre le GR223, appelé également le « sentier des douaniers » qui relie Carentan au Mont Saint-Michel. Sans conteste, la partie que j’ai préféré. Passer le panorama du Castel Vendon, ce sentier longe la côte déchiquetée de la Hague. Le soleil étant de la partie ce jour là, la mer m’a épatée maintes fois par sa couleur bleue turquoise. La baie de la Quervière, les ruines de la ferme Cotentine, le mur blanc…sont autant de lieux à découvrir lors de cette rando dont le point final est la vue panoramique sur le port d’Omonville-la-Rogue.

randonnée GR223 dans la Manche la Hague sentier des douaniers
port Omonville la Rogue que voir à la Hague

BON A SAVOIRDépart de la randonnée au port d’Omonville. Distance : 13km. Temps annoncé : 3H15. Pas de difficulté particulière hormis quelques montées et la variété du terrain : terre, cailloux, bitume…

Où dormir ? Spot nuit camping-carCamping municipal du Hâble, 5 route de la Hague, 50440 LA HAGUE (Omonville-La-Rogue).

➳ 2. Port Racine

Ce port aussi charmant que pittoresque est le plus petit port de France en activité ! Photogénique, apaisant, poétique, c’est un arrêt incontournable dans le Cotentin ! D’une superficie de 800 m2, il ne peut accueillir que des embarcations n’excédant pas 5,50 mètres de long et 2 mètres de large. L’aménagement de ce minuscule port est vraiment atypique avec les bateaux des plaisanciers reliés par des cordages aux jetées. Le paysage du port change en fonction des marées alors pensez à regarder les horaires. Beaucoup plus sympa selon moi à marée haute ou légèrement descendante. Et puis, pour le p’tit côté historique, ce port doit son nom à François-Médard Racine, corsaire sous l’époque Napoléonienne qui mouilla ici puis le fit construire.

port racine visite incontournable dans la Manche à la Hague Cotentin tourisme

➳ 3. Havre de Bombec

Havre de Bombec ou havre de paix ? Comme bien souvent, c’est parce que ce nom m’a interpellé que j’ai décidé d’y aller. Depuis le hameau de Danneville, la route qui mène au havre est vraiment superbe avec cette vue sur la mer et les landes. Le Havre de Bombec est une crique de galets où il fait bon venir se reposer, admirer le coucher de soleil, boire un verre…mais c’est aussi un lieu où vous pouvez rejoindre le GR223 qui traverse le havre de part et d’autre. Quoiqu’il en soit, j’ai adoré cette place où je me suis posée pour travailler sur le blog. Et puis, cette « fenêtre sur mer » n’est-elle pas inspirante ?

BON A SAVOIRC’est un endroit parfait si vous voulez dormir avec votre van ou camping-car en mode sauvage. Par contre, ne laissez aucun déchets derrière vous et respectez la nature qui vous entoure.

digital nomad blog voyage tourisme Cotentin road trip la Hague

➳ 4. Sur les traces de Jacques Prévert à la Hague

La Hague a accueilli le fameux poète Jacques Prévert. Tombé amoureux de la région, il s’installa avec sa famille dans une maison au village d’Omonville-la-petite. Ouverte au public, elle accueille des expositions en lien avec Prévert. Au parking de l’église d’Omonville, ne vous étonnez pas de voir beaucoup de monde se rendre au cimetière. Décédé en 1977, Jacques Prévert y repose au côté de sa femme et de sa fille. En raison du Covid, je n’ai pas pu visiter la maison mais je me suis rendue au jardin Jacques Prévert.

maison de Jacques Prévert tourisme Cotentin visiter la Hague

Très sincèrement, ne savant pas à quoi m’attendre, j’ai été agréablement surprise. Labellisé jardin remarquable, j’ai été accueillie en toute simplicité par Mr Fusberti, ami proche de Jacques Prévert à l’origine de ce jardin. Ici, pas d’arbres parfaitement taillés mais une nature qui prend part au jardin. Une balade au son du clapotis de l’eau, du chant des oiseaux…mais aussi la découverte d’oeuvres d’art et de poèmes de Prévert éparpillés ci et là. Un livret est aussi fourni à l’entrée retraçant l’histoire de Prévert ainsi que la naissance du jardin. Prenez le temps de vous asseoir à l’ombre des arbres pour en savoir plus sur cet homme à travers ce livre. Enrichissant, bucolique, le jardin Jacques Prévert représente un bel hommage au poète. Selon moi, c’est un des lieux à voir dans le Cotentin qui doit absolument être mis sur votre liste si vous passez à la Hague.

Où dormir ? Spot nuit camping-carParking de l’église Saint Germain à côté du hameau de Danneville (très joli par ailleurs). Pas de commodités mais la vue est vraiment sympa car l’église est située sur une sorte de colline. Sinon, hors période touristique, vous pouvez vous garer au parking du jardin Jacques Prévert.

➳ 5. Le Cap de la Hague : Goury et son phare

C’est ici, à Goury, que l’on retrouve toute la beauté et la spécificité de la Hague. Hameaux aux maisons typiques, terres de cultures séparées par des murets en pierres, troupeau de vaches de race normande broutant paisiblement l’herbe iodée, le tout avec la mer en toile de fond. Pas pour rien, que l’on appelle la Hague, « la petite Irlande » du Cotentin.

Néanmoins, on vient ici pour son phare. Objet de tous les regards, il vole clairement la vedette au port de Goury. Du haut de ses 51 mètres, il trône fièrement sur son éperon rocheux au large de la côte avertissant les marins du danger. En effet, la mer aussi belle soit-elle en ce lieu y est extrêmement dangereuse…de nombreux navires ont sombré dans ses eaux. Le raz Blanchard est un passage où le courant des marées est un des plus forts d’Europe, donc difficilement franchissable. Par conséquent, le phare de Goury sonne comme le gardien de ces terres du bout du monde. Prolongez cet instant suspendu dans le temps à la pointe de la Hague, cheveux aux vents (ehh oui, le coin est très venteux !), jusqu’au sémaphore en empruntant le sentier du littoral. C’est une balade très agréable surtout quand la lumière du soleil décline.

Où dormir ? Spot nuit camping-carUn parking est aménagé pour les camping-car à la sortie du village d’Auderville direction Goury sur la D901.

phare de Goury paysage de la Hague et Raz Blanchard pointe de la Hague

➳ 6. La baie d’Ecalgrain

Arrivant depuis une petite route aboutissant sur le hameau de Laye, j’ai eu l’effet « waouh » en apercevant la baie d’Ecalgrain. Sans le savoir, le fait d’arriver par ce hameau m’a permis d’avoir une vue surplombant la baie, la rendant ainsi vraiment majestueuse. Encore une fois, un panorama digne d’ailleurs…suis-je bien en France ? Ce site est vraiment remarquable avec sa plage mi-sable, mi-galets. D’ailleurs depuis la baie, le GR223 est accessible soit d’un côté pour rejoindre le phare de Goury soit de l’autre pour aller au nez de Jobourg. Pas pour rien, que le GR223 est appelé aussi le « sentier du littoral ».

Où dormir ? Spot nuit camping-carParking de la plage d’Ecalgrain. Aucune commodité sauf des poubelles mais la vue sur mer est incroyable !

baie d'Ecalgrain paysage sauvage de la Hague dans la Manche

➳ 7. L’anse du Culeron, un lieu atypique à voir à la Hague

Appelée aussi l’anse du « cul-rond » , c’est un endroit qui jouxte la baie d’Ecalgrain. Seul un bras de falaises les sépare et pourtant le calme y est absolu, enfin presque. Seul le bruit des vagues se fracassant sur les galets est audible. J’ai préféré emprunter le GR223 depuis le nez de Jobourg pour venir jusqu’à l’anse du Culeron car le sens de cette portion offre une vue magnifique sur le paysage environnant ainsi que le phare de Goury. Et puis, c’est encore une belle manière de se promener à pied pour découvrir la Hague.

Pourquoi donc cette anse est-elle si particulière ? Tout simplement pour sa géologie. En effet, elle abrite des gneiss. Quésako ? Ce sont des roches métamorphiques, vieilles de plus de deux milliards d’années ! Rien que ça ! Le sentier qui mène à l’anse est accessible mais attention aux falaises. Il faut éviter de marcher trop près, personne n’est à l’abri d’un rocher qui se détache. Donc, soyez prudents et restez à distance. Ceci étant dit, la découverte de ces roches ne m’a alors laissé qu’une seule phrase en tête :  » Quand la nature devient peinture… »

➳ 8. Le Nez de Jobourg

Impossible de visiter le Cotentin sans passer par LE site naturel incontournable de La Hague ! En effet, les falaises du nez de Jobourg figurent parmi les plus hautes d’Europe grâce à leurs 128m de haut. Inutile donc de préciser que le panorama est vertigineux. Ce lieu recèle aussi des grottes qui auraient été le repère de contrebandiers à une certaine époque. Si vous avez l’âme aventureuse, il est possible d’effectuer une excursion dans les grottes uniquement de mi-juillet à fin septembre par le biais de l’association A la découverte de la Hague. Dommage que je sois venue à la mauvaise période parce que ça doit être une super expérience !

A contrario, le belvédère depuis le nez de Voidries est facilement accessible depuis le parking. Par contre, il serait vraiment dommage de ne pas prendre le temps de randonner un peu par ici, croyez-moi ! Serpentez sur les sentiers longeant les falaises accompagnés par le vol des oiseaux (ehh oui, ce bel endroit est aussi une réserve ornithologique) pour profiter au maximum de cette nature brute.

nez de Jobourg lieu incontournable Cotentin quoi visiter à la Hague

➳ 9. De Herqueville à Vauville par les p’tites routes de la Hague

Après avoir traversé le village d’Herqueville, je me suis arrêtée au belvédère des treize vents. En effet, il offre un superbe panorama sur l’anse de Vauville entre autres. Par temps dégagé, les îles anglo-normandes se dessinent alors à l’horizon. Ensuite, pour rejoindre Vauville, je vous conseille d’emprunter la D403. Vous allez alors traverser le hameau Linnet, continuez toujours à suivre la D403 jusqu’à arriver sur un plateau. Prenez alors la route sur votre droite avec un panneau vert indiquant Biville (il y a aussi un motif de vélo).

De là, rendez-vous au site classé monument historique des Pierres Pouquelées. Je ne vous en dis pas plus, à vous de venir le découvrir…Mais sachez que depuis ce spot, lieu de départ aussi de parapente, la vue sur Vauville et son marais est extraordinaire ! Et puis, c’est là encore, une occasion d’apprécier les landes, ce paysage typique de la Hague. Après cette pause fort sympathique, reprendre ensuite la route jusque Vauville.

BON A SAVOIRA partir de la bifurcation, la route est très étroite. A titre informatif, le camping-car prenait toute la place. Mais rassurez-vous, il y a des voies d’évitement assez régulièrement, alors foncez !

Où dormir ? Spot nuit camping-carJ’ai dormi en sauvage au parking des pierres Pouquelées. Sinon, vous avez le camping municipal à Vauville qui est situé juste à côté de la plage et de la réserve naturelle de Vauville. Vous voyez les maisonnettes sur la photo en haut à droite ci-dessous? Ehh bien, voici le camping, plutôt sympa l’emplacement, non ?

Road trip camping-car à Herqueville dans le Nord Cotentin

➳ 10. Le jardin du voyageur de Vauville

Une visite insolite en plein coeur de La Hague, dans le nord du Cotentin. Classé jardin remarquable depuis 2004, je n’aurai jamais pensé être autant émerveillée et dépaysée. Le jardin du voyageur porte bien son nom car il est constitué de milliers d’espèces de plantes originaires de l’hémisphère austral qui ont su s’acclimater grâce au Gulf stream (courant chaud) notamment. L’histoire de ce fabuleux jardin débute en 1948, lorsque Eric Pellerin, voyageur et parfumeur, commence à créer ce lieu hors du commun sur un pré à vaches. Resté dans la famille depuis 3 générations, ce jardin n’a cessé (et ne cesse) d’évoluer.

Chaque pas est une invitation au voyage entre les sculptures rapportées des voyages à l’étranger effectués par la famille, ainsi que ces plantes venues de différents horizons. Je me suis longtemps attardée dans ce jardin, contemplant ces eucalyptus, ces palmiers au tronc « poilu »… et toutes ces autres plantes inconnues…Quelle merveille ! Sans compter les Gunéras du Chili avec leur taille et leurs feuilles démesurément grandes qui m’ont laissé sans voix. Ce jardin est une véritable prouesse artistique et botanique. A ne manquer sous aucun prétexte !

château de Vauville visiter la Normandie

Voilà, c’est donc sur cette note végétale que se termine mes 10 coups de coeur à la Hague. Si vous cherchez à découvrir un Cotentin plus sauvage, passez un séjour proche de la nature, faire un road trip en camping-car proche de la mer alors la Hague est faite pour vous. J’espère vraiment vous avoir donner envie de découvrir ce petit bout de France dans le département de la Manche ! Parce que : oui ! « C’est beau la Manche ! »

➳ Qui a déjà visité la Hague ? Aimez-vous ce type de séjour loin du tourisme de masse ? Enfin, si vous souhaitez prolonger le plaisir, vous pouvez consulter nos autres articles pour un séjour réussi en Normandie !

Avez-vous aimé cet article ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Il n'y a pas encore de commentaire.